[<--] Indice [-->]

From "nath" <nath@samizdat.net>
Date Wed, 30 Aug 2000 01:50:35 +0200
Subject globe_l: La resistance par l'image

La resistance par l'image
Un film militant circule sous le manteau.
Par MARC SEMO [ liberation ]

C'est un film ´samizdatª, tourne dans une semi-clandestinite, dont les cassettes circulent dans les
milieux de l'opposition. Des projections discretes, convoquees par le bouche ı oreille ou par
e-mail, se tiennent ı Belgrade ou surtout dans les petites villes du sud de la Serbie comme
Leskovac, Krusevac, Cacak. Lı meme o˜, en juin 1999, apres deux mois de bombardement de l'Otan,
eclataient des revoltes contre Slobodan Milosevic.
Heros anonymes. ´Nous en sommes reduits ı ces expedients, car il n'y a plus de television
independante, plus de programmes differents de ceux du regimeª, explique Goran Markovic, celebre
cineaste yougoslave, auteur notamment de Tito et moi. A la difference de la plupart de ses amis, il
a decide de ne pas emigrer. Tout comme ces anonymes, ces ´resistants de l'ombreª, qui sont les heros
de son documentaire coproduit avec Audiovisoconcept ı Paris. Ils ne sont pas des militants et ne
croient guere aux caciques d'une opposition divisee. Un jour, pourtant, ils ont dit non et
temoignent face ı la camera.
Ainsi, Ivan N., technicien de television ı Leskovac, qui, un soir de juin 1999, pirata le journal
televise local avec une cassette enregistree. Un appel ı la revolte qu'il lisait habille comme en
dimanche, d'une voix tour ı tour hesitante et enflammee: ´Citoyens, si j'ai reussi ı vaincre ma peur
vous le pouvez aussi...ª Arrete quelques jours plus tard, il fut condamne ı quatre mois de prison,
apres une heure de proces. A l'epoque, le regime craignait de nouvelles manifestations. Zdrajan,
garÁon de cafe ı Krusevac, raconte les raids de l'Otan sur les usines de sa ville, les mobilisations
forcees, l'angoisse, puis les premieres manifestations devant la mairie: ´C'etaient des grand-meres
qui etaient en premiere ligne, et les policiers ont baisse les armes...ª D'autres narrent les
grandes manifestations ı Valjievo, ı l'initiative de ´Makiª, sculpteur dissident et fort en geule,
qui ont degenere dans un assaut des batiments municipaux.
Pas de leader. A Belgrade, Ivan, etudiant, membre du mouvement Otpor (´Resistanceª), force montante
d'une nouvelle opposition, explique pourquoi lui et ses camarades ne veulent pas se reconnaÓtre dans
un leader, ´car un leader on peut l'acheter ou l'eliminerª. Le tournage a ete acheve l'hiver
dernier. Depuis, la repression s'est faite plus forte et la peur augmente. Ce film temoigne de
l'interieur de la realite de l'autre Serbie. Il a toute l'epaisseur du vecu. Il n'a toujours pas ete
diffuse par une television occidentale






                               -

                               -

G            L            O            B           E

 - - - - - - - - - - - -

s a m i z d a t . n e t
european counter network
bureaucratie : bureaucratie@samizdat.net
messages sur la liste : globe_l@ecn.org
archives web : http://www.ecn.org/lists/globe_l
envois restreints aux abonnes
http://www.samizdat.net/infos

[<--] Indice [-->]