[<--] Indice [-->]

From FranÁois <fb@samizdat.net>
Date Thu, 25 Jan 2001 10:28:16 +0100
Subject globe_l: [ATTAC] INFO 204 - NOUS AURONS LA PEAU DE L'EMPIRE

COURRIEL D'INFORMATION ATTAC (nƒ204)
Mardi 23/01/01

Merci de faire circuler et de diffuser largement.
Le Courriel est reÁu aujourd'hui par 25 707 abonnÈs
______________________________

Ce courriel d'information a ÈtÈ mis au point par l'Èquipe de
bÈnÈvoles du Grain de sable. <journal@attac.org> <http://attac.org>

Pour vous abonner ou vous dÈsabonner <http://attac.org/listfr.htm>

Imprimer le Courriel d'information:
Format RTF http://attac.org/attacinfo/attacinfo204.zip
Format PDF http://attac.org/attacinfo/attacinfo204.pdf
____________________________________________________________

Dans ce numÈro. En bref...

1- BientÙt le Forum Social Mondial.
A quelques jours du dÈbut du Forum, quelques nouvelles sur l'
organisation.

2- Six jours pour dÈmontrer qu'un autre monde est possible.
Une prÈsentation du Forum en 4 plÈniËres et 400 ateliers diffÈrents.

3- La journÈe d'action du 25 janvier pour les retraites.
ATTAC sera prÈsent durant la manifestation organisÈe par les syndicats
autour des retraites.

4- Les grains de sable auront la peau de l'Empire.
Cela se dÈroulera le 16 fÈvrier ý Montpellier. Et vous ? O˜ serez-vous
le 16 fÈvrier ? Venez participer au carnaval !

5- Contre les mÈfaits de la mondialisation libÈrale.
Les procËs du 8 fÈvrier et des 15 et 16 fÈvrier ý Montpellier sont l'
occasion non seulement d'exprimer notre solidaritÈ mais plus encore d'
affirmer notre refus de nous voir imposer les rËgles nÈo-libÈrales.

6- BrËves d'OMC.
La nouvelle administration Bush bat dÈjý un record : le nombre de
personnes en poste de responsabilitÈ qui viennent directement des
multinationales et des banques. Une prise de pouvoir des adeptes de la
grande entreprise qui laisse la dÈmocratie chancelante.

7- Nice 2000.
En solidaritÈ avec les personnes qui comparaÓtront au tribunal des
rassemblements sont prÈvus lundi 29 janvier. Un reportage vidÈo vient
d'Ítre produit sur les deux journÈes de mobilisation, vous pouvez l'
acheter.

8- Vous avez rendez-vous avec ATTAC


______________________________

1- BientÙt le Forum Social Mondial
____________________________________________________________

LE COMITE  GAUCHO DU FORUM SOCIAL MONDIAL A L'ASSEMBLEE DU RIO GRANDE
DO SUL.

Au siËge de l'AssemblÈe parlementaire de l'Štat du Rio Grande do Sul,
le Comite Gaucho , c'est ý dire le comitÈ local qui assure
concrËtement  l'organisation des manifestations diverses entourant les
sessions et ateliers , a prÈsentÈ ce jeudi soir l'ensemble des
manifestations qui sont aussi inÈdites que l'ÈvËnement lui mÍme.

Le Rio Grande do Sul est l'hÈritier de l'ÈpopÈe gauchesca qui a
produit une culture o˜ la poÈsie le dispute ý l'ingÈniositÈ des hommes
confrontÈs ý une nature grandiose et gÈnÈreuse. C'est un peu la fiertÈ
et la solidaritÈ gauchesque qui traversait les discours de la soirÈe.

La soirÈe Ètait prÈsidÈe par Miguel Rossetto le vice-gouverneur de l'
Etat du Rio Grande do Sul. Miguel Rossetto connu pour son parler vrai
et sensible  s'attacha autant ý rÈpondre aux critiques des dÈtracteurs
du Forum qui craignent des perturbations, qu'ý souligner la qualitÈ de
l'effort du comite gaucho et de sa collaboration avec le comite
national reprÈsentÈ ý la tribune par Carlos Tiburcio Oliveira: ´ Porto
Alegre ne sera pas  Seattle, Washington ou Prague, ce ne sera pas
seulement un lieu de protestation mais de propositions, un lieu de
construction d'alternatives... nous pensons alimenter cette
construction de telle maniËre que nous ferons la preuve que Porto
Alegre est apte ý servir  d'espace pour le prochain Forum Social
Mondial  en l'an 2002."

Carlos Tiburcio  rappela sobrement  la briËvetÈ du temps employÈ pour
mettre sur pied le Forum social mondial et souligna qu'il est le fruit
de l'effort de 30 organisations. Le ComitÈ gaucho se prÈsenta comme
pluri-national, fait  d'une entitÈ brÈsilienne du Rio Grande do Sul et
uruguayenne. Le comitÈ se charge de l'organisation de la grande marche
qui aura lieu le jour d'ouverture.

MARCHE CONTRE LE NEOLIBERALISME ET POUR LA VIE.

Les membres du ComitÈ relatËrent successivement les manifestations qui
seront l'expression des divers groupes de victimes d'oppressions.
Ainsi le comitÈ de dÈfense des droits du peuple afro-brÈsilien annonce
sa participation au Forum pour rappeler que les Noirs sont toujours
victimes de racisme et d'intolÈrance. Leur revendication sera placÈe
sous le signe du souvenir du QUILOMBO DO PALMARES, petite rÈpublique
que les esclaves fugitifs avaient rÈussie ý fonder au 16iËme siËcle et
o˜ ils rÈussirent ý se maintenir durant environ 50 ans malgrÈ les
assauts des troupes portugaises. Les peuples AmÈrindiens seront aussi
prÈsents au Forum pour revendiquer le droit ý une organisation et une
culture pouvant constituer une alternative ý l'uniformisation imposÈe
par la globalisation nÈolibÈrale. Seront prÈsents les AmÈrindiens du
Bresil, venant du Parana ou de l'Amapa, et Ègalement du Mexique et de
l'Šquateur. Enfin il y aura une rencontre de la Jeunesse des AmÈriques
et du monde d'une importance inÈdite, et pour laquelle les jeunes
privÈs d'avenir par le systËme nÈolibÈral auront fait de longues
marches et de durs sacrifices  pour venir ý Porto Alegre avec l'espoir
de reprendre le droit ý construire leur avenir dans la dignitÈ.

Le Forum social mondial: tribune pour les mouvements Noir et Indien

Le mouvement Noir UnifiÈ du BrÈsil sera reprÈsentÈ ý Porto Alegre. Il
sera la voix des dizaines de millions de descendants d'africains
dÈportÈs durant trois siËcles et demi, qui aujourd'hui subissent
encore les consÈquences de ce crime contre l'humanitÈ commis pour
rÈaliser la premiËre accumulation capitaliste.

Le forum a lieu dans ce qu'il est coutume d'appeler le BrÈsil Blanc,
or ce prÈtendu BrÈsil blanc a lui aussi rÈalisÈ sa premiËre
accumulation de richesse  sur le travail servile des Noirs et des
Indiens. Aujourd'hui, justement dans le Rio Grande do Sul, il existe
714 communautÈs noires distribuÈes dans 45 quilombos. Et en ce moment
mÍme, leur droit ý la terre est enfin posÈ officiellement. Ce que les
communautÈs noires toujours menacÈes par la pression des latifundistes
rÈclament c'est la reconnaissance du droit collectif ý la terre. Les
descendants d'africains veulent prÈserver ainsi leur source de survie
pour les gÈnÈrations futures, et non pas la propriÈtÈ privÈe pour
enrichir une minoritÈ.

Le forum social mondial pourrait Ítre une tribune o˜ serait rÈclamÈ
enfin la justice pour les victimes de ce crime contre l'humanitÈ qui a
ÈtÈ et continue ý Ítre ignorÈ ou nÈgligÈ. De plus, l'exemple des
quilombo, c'est ý dire, des rÈpubliques d'esclaves en fuite, mÈrite d'
Ítre toujours ÈvoquÈ comme modËle d'appropriation collective de la
terre et de solidaritÈ agissante. en somme, comme modËle
anti-nÈolibÈral

Denise Mendez. Porto Alegre
groupe-americas@attac.org


______________________________

2- Six jours pour dÈmontrer qu'un autre monde est possible
____________________________________________________________

FORUM SOCIAL MONDIAL. Le "Davos du Sud" s'ouvre jeudi prochain ý Porto
Alegre, BrÈsil. Des milliers de dÈlÈguÈs des mouvements sociaux
opposÈs au nÈolibÈralisme tenteront d'y coordonner leur lutte pour une
autre sociÈtÈ. Qui reste ý inventer.

Dix mille participants, trois mille dÈlÈguÈs reprÈsentant un millier
d'organisations, quatre cents ateliers... Le premier Forum social
mondial (FSM), qui se tiendra du 25 au 30 janvier ý Porto Alegre,
rÈveille les plus grandes expectatives parmi ceux qui dÈfendent l'idÈe
qu'"un autre monde est possible". Un slogan qui rÈsume bien les deux
ambitions que se sont fixÈes les promoteurs du Forum: fortifier la
rÈsistance face ý la "mondialisation nÈolibÈrale" et Èlaborer des
alternatives.

LE DAVOS DU SUD

ConÁu comme un contrepoids au Forum Èconomique mondial, qui se
dÈroulera simultanÈment ý Davos, l'idÈe du FSM a germÈ ý GenËve lors
du Sommet social alternatif en juin dernier. La rencontre genevoise,
convoquÈe pour jeter les bases d'un mouvement citoyen planÈtaire,
avait mis en lumiËre la nÈcessitÈ de poursuivre la mise en commun des
expÈriences locales et l'Èlaboration de stratÈgies communes. Et,
surtout, l'importance d'ouvrir plus largement au Sud des rÈseaux
militants encore largement dominÈs par les organisations sociales des
pays riches. "Seattle, Prague, Washington, GenËve, tous les moments
qui ont marquÈ la naissance d'une opposition mondiale au
nÈolibÈralisme se sont dÈroulÈs au Nord", rappelle Juan Tortosa, du
ComitÈ pour l'Appel de Bangkok (CSAB), relais helvÈtique des
organisateurs du Forum.

Au mois d'aošt dernier, huit organisations brÈsiliennes -dont la
faÓtiËre syndicale (CUT), les travailleurs ruraux sans terre (MST),
une commission de l'Eglise catholique et une large coalition
d'organisations non gouvernementales (ONG)- prenaient l'initiative de
convoquer un "Forum social mondial", appelÈ ý offrir, chaque annÈe,
"un espace international pour la rÈflexion et l'organisation de tous
ceux qui s'opposent aux politiques nÈolibÈrales et construisent des
alternatives". Clairement ciblÈs, les acteurs sociaux non
gouvernementaux doivent en Ítre le principal moteur, selon le
manifeste adoptÈ par ces organisations.

Ambitieux, ce programme a eu un Ècho spectaculaire dans les pays de la
pÈriphÈrie. "C'est la premiËre fois depuis longtemps que des
organisations du Sud sont ý l'avant-garde d'un tel mouvement
politique, analyse M.Tortosa. Une telle rupture avec la dÈpendance
militante du Sud envers le Nord a fait naÓtre un immense espoir! Bien
plus important que chez nous." Au point que "prËs d'un millier
d'organisations ont rÈpondu ý l'appel, dÈpassant largement nos
attentes", se rÈjouit Francisco Whitaker, de la Coordination
brÈsilienne de justice et paix, l'une des ONG signataires. Des
inconnues subsistent toutefois quant ý la rÈelle participation au
Forum des dÈlÈguÈs en provenance d'Afrique et d'Asie, tous les
problËmes logistiques n'Ètant pas encore rÈsolus (lire ci-dessous).

PRINCIPE LIBERTAIRE

La prÈsence europÈenne s'annonce Ègalement imposante. Sous l'impulsion
notamment du puissant rÈseau ATTAC et du mensuel Le Monde
diplomatique, plus de 500 FranÁais sont, par exemple, attendus ý Porto
Alegre. Et, avec 50 ý 60 dÈlÈguÈs, la Suisse n'est pas en reste, "une
des plus fortes dÈlÈgations proportionnellement ý la taille du pays",
remarque le militant du CSAB.

Cette impressionnante mobilisation, qui pourrait dÈboucher sur la
participation de plus de 10000 personnes aux diverses activitÈs dans
et autour du Forum (voir le programme ci-contre), rÈsulte Ègalement de
sa nature rÈsolument libertaire, seule capable d'agrÈger des
mouvements aussi divers que des organisations humanitaires, des
groupes d'intellectuels ou des partisans de l'action directe
anticapitaliste. "Le FSM n'est pas une instance de dÈlibÈration",
expliquent les promoteurs brÈsiliens du FSM. Entendez, les
organisations participantes gardent toute leur autonomie. "Le but
n'est pas de signer un Xedocument ý ranger dans un tiroir aprËs le
Forum ou d'institutionnaliser le mouvement, dÈveloppe Juan Tortosa,
mais simplement de se rencontrer pour essayer de voir ce qui nous
unit, nous marxistes, chrÈtiens, anars, sociaux-dÈmocrates, qui nous
opposons ý l'idÈe que le systËme actuel est indÈpassable." Reste que
les participants sont invitÈs ý se coaliser autour d'initiatives ou de
stratÈgies communes. Au "laboratoire d'idÈes" que veut Ítre le Forum
de les susciter.

RENDEZ-VOUS EN... 2002

Des conclusions finales, dont la forme reste ý dÈterminer, devraient
toutefois Ítre ÈlaborÈes par consensus. Elles seront ensuite
"apportÈes" ý la rÈunion du Fonds monÈtaire international et de la
Banque mondiale, ý Washington, en avril prochain. Et complÈtÈes lors
du 2eForum social mondial de Porto Alegre, d'ores et dÈjý programmÈ
pour janvier 2002.

Quatre sessions et 400 ateliers

Le Forum social mondial (FSM) s'articulera autour de deux axes
principaux. Cour de la rencontre, les quatre sessions du FSM se
tiendront le matin, du 26 au 29 janvier, dans l'immense Centre de
confÈrences (2500-3000 places) de l'UniversitÈ catholique de Porto
Alegre. Y participeront uniquement les dÈlÈguÈs mandatÈs par leurs
organisations respectives et des "personnalitÈs internationalement
reconnues". Quatre sujets seront dÈbattus successivement: "La
production de richesses", "L'accËs aux richesses", "L'affirmation de
la sociÈtÈ civile", et "Pouvoir politique et Èthique pour une nouvelle
sociÈtÈ". L'aprËs-midi, ces rÈflexions seront ÈtayÈes et complÈtÈes
par une centaine d'ateliers. ProposÈs et gÈrÈs de maniËre autonome par
des organisations associÈes au FSM, ces groupes de travail sont
ouverts ý tous.

De leur cÙtÈ, les jeunes militants pourront se rassembler autour d'un
"Campement international", organisÈ par le ComitÈ jeunesse du FSM. Le
Plan Colombie et le rÙle de la jeunesse dans "la dÈroute du
nÈolibÈralisme et dans la construction d'un autre monde" seront les
thËmes phares des confÈrences, ateliers et tables rondes prÈvus.

Les journÈes d'ouverture et de clÙture, les divers forums parallËles
(lire ci-contre) et des rÈunions informelles complÈteront le programme
de l'Ènorme ruche que sera Porto Alegre dËs la semaine prochaine.

Pour en savoir plus: http://www.forumsocialmundial.org.br/frances/

Visas et finances bloquent le Sud

Les organisateurs attendent 10000 participants aux diverses activitÈs
du Forum social mondial (FSM). Pourtant, ý mesure que la journÈe
d'ouverture se rapproche, l'inquiÈtude grandit: "Beaucoup de dÈlÈguÈs
n'ont toujours pas de visas", explique Juan Tortosa, du ComitÈ suisse
pour l'Appel de Bangkok. Le coordinateur du FSM pour la Suisse dÈnonce
"la politique de limitation" des autoritÈs brÈsiliennes, qui risque de
pÈnaliser en particulier les dÈlÈguÈs asiatiques et africains.

Autre obstacle pour eux, les limites financiËres. Le prix du voyage ý
Porto Alegre est souvent prohibitif pour ces dÈlÈguÈs potentiels et
"le Forum ne peut payer qu'une toute petite partie des trajets",
regrette M.Tortosa. Sans compter que certains financements promis par
le Nord ne sont toujours pas versÈs, ý moins d'une semaine du Forum.

Culture alternative et esprit festif
Laboratoire d'idÈes, le Forum ne pouvait dÈdaigner le foisonnement
culturel qui s'exprime dans les marges du systËme. La prÈsence de
nombreux reprÈsentants du monde artistique -cinÈastes et Ècrivains
essentiellement1- est d'ailleurs annoncÈe. Des ateliers aborderont
chaque aprËs-midi des problÈmatiques culturelles ou spirituelles. Sous
l'impulsion de l'Institut Paolo Freire, des "Cercles de culture sur
l'Èducation et la sociÈtÈ" offriront notamment un espace ý
l'Èlaboration d'un "Manifeste de l'Èducation face ý la pensÈe unique".

Mais l'aspect festif et convivial ne sera pas oubliÈ. 50000 personnes
sont attendues lors de la soirÈe d'ouverture du Forum pour une grande
fÍte-concert "latino", en prÈsence de Manu Chao. Le chanteur
franco-espagnol de la Mano Negra donnera ainsi le coup d'envoi ý une
sÈrie de spectacles qui rythmeront les soirÈes de Porto Alegre, durant
les six jours que durera le Forum social.

BENITO PEREZ
Article publiÈ en collaboration avec Le Courrier
http://www.lecourrier.ch/


______________________________

3- La journÈe d'action du 25 janvier pour les retraites
____________________________________________________________

Le jeudi 25 janvier prochain, les cinq confÈdÈrations syndicales
franÁaises, rejointes par l'ensemble du mouvement syndical, appellent
les salariÈs et les retraitÈs ý une journÈe nationale d'action pour
dÈfendre le financement de la retraite complÈmentaire. Cet appel
unitaire ý l'action est un ÈvÈnement qui ne saurait Ítre sous-estimÈ,
tant il renforce le poids du mouvement syndical et social face ý l'
offensive de ´ refondation sociale ª dÈcrÈtÈe par le Medef.

Cette organisation patronale a rÈcemment focalisÈ son offensive sur l'
ASF (Association pour la structure financiËre), existant depuis 1983,
et qui permet aux salariÈs de faire liquider dËs l'’ge de 60 ans, et
sans abattement, leurs droits ý retraite dans les deux rÈgimes
complÈmentaires, Agirc et Arrco, dËs lors qu'ils remplissent la
condition de durÈe d'assurance requise dans le rÈgime de base. Le
surcošt qui en rÈsulte pour les rÈgimes complÈmentaires est assumÈ par
des cotisations, dites cotisations ASF, versÈes par les salariÈs et
les entreprises, et auxquelles s'ajoute une contribution financiËre de
l'Etat. Cet accord expirait le 31 dÈcembre 2000.

Le Medef entend aujourd'hui bouleverser cette structure de financement
pour lui substituer un systËme d'abattements croissants chaque annÈe,
pour tenir compte de l'allongement de l'espÈrance de vie, et qui
seraient appliquÈs aux droits acquis par les salariÈs qui ´
choisiraient ª de partir avec l'’ge requis. Il serait toujours
possible, formellement, de partir ý 60 ans, mais ý des conditions de
durÈe de cotisation telles que, dËs 2006, il faudrait, pour les
remplir, avoir commencÈ de travailler ý 16 ans !

Pour le Medef, il s'agit, au-delý de la seule ASF, de fragiliser l'
ensemble du dispositif de financement solidaire de la retraite, de
crÈer l'inquiÈtude chez les salariÈs et les pensionnÈs, afin d'imposer
comme incontournable la mise en place et la gÈnÈralisation de ´
retraites d'un type nouveau ª, fonctionnant sur le mode assuranciel,
bref, d'Èpargne salariale ou de fonds de pension. Dans l'immÈdiat, ce
sont quinze millions de salariÈs du secteur privÈ qui risquent de
devoir faire liquider leur retraite complÈmentaire avec un abattement
pouvant aller jusqu'ý 22 %. Plusieurs centaines de milliers de
prÈretraitÈs se trouvent Ègalement pris en otage par le diktat du
Medef.

Attac, qui a toujours dÈnoncÈ les volontÈs de financiarisation des
retraites et les projets de fonds de pension, quelle que soit l'
appellation qu'on veut bien leur donner, souligne le danger de l'
offensive lancÈe par le Medef contre l'ASF. L'association dÈnonce
toute volontÈ et projet d'utiliser l'argent des retraites afin de
nourrir les visÈes spÈculatrices des marchÈs et se fÈlicite de la
dÈcision d'action unitaire du 25 janvier. Attac appelle l'ensemble de
ses adhÈrents et comitÈs ý s'y inscrire et, dans le respect des
dÈcisions et formes d'action prises par les organisateurs de cette
journÈe, ý contribuer ý mettre en Èchec les visÈes mercantiles du
Medef.

DŠCLARATION D'ATTAC France
Paris le 16 janvier 2001. attacfr@attac.org
Pour en savoir plus voir le dossier ý partir de :
http://attac.org/fra/asso/doc/doc44.htm

Rendez-vous ATTAC 25 janvier entre 14h30 et 15h00. Rue du DÈpart
devant le cinÈma Miramar.


______________________________

4- Les grains de sable auront la peau de l'empire
____________________________________________________________

Le 16 FEVRIER 2001 :
Les inculpÈs de Millau en jugement !
Faisons le procËs de la rÈpression des mouvements sociaux et de la
mondialisation libÈrale

A l'issu du procËs manifestation dans Montpellier et festivitÈs dans
divers lieux de la ville : thȒtre et musique. Grand carnaval
anti-mondialisation sur le thËme : LES GRAINS DE SABLE AURONT LA PEAU
DE L'EMPIRE. Fabrication de masques, marionnettes gÈantes et chars.

Pour ceux qui veulent y participer contacter : ComitÈ de soutien aux
inculpÈs de Millau :tel : 04 67 79 17 67 Constant :04 67 67 60 60
Odile : 04 67 52 15 75

Informations complÈmentaires.

Des bons de soutien sont disponibles ý partir de cette semaine. Ils
sont achetÈs 7FF ý la ConfÈdÈration paysanne (afin de couvrir les
frais du procËs et autres) et revendus par les diffÈrents groupes
locaux des organisations qui participent du comitÈ de soutien 20FF. La
diffÈrence sert ý ses groupes ý financer l'organisation des
manifestations et le dÈplacement des personnes vers Montpellier.
Contacter en prioritÈ le comitÈ de soutien de votre rÈgion.

Vous pouvez contacter en particulier les groupes locaux d'ATTAC
http://attac.org/contact/ en France.


______________________________

5- Contre les mÈfaits de la mondialisation libÈrale
____________________________________________________________

A Montpellier, ATTAC solidaire des inculpÈs de Millau

Les 15 et 16 fÈvrier, les syndicalistes de la ConfÈdÈration paysanne
et les militants associatifs condamnÈs en premiËre instance ý Millau
font appel du jugement devant la Cour d'appel de Montpellier. Les
adhÈrents et sympathisants d'ATTAC seront trËs nombreux ý venir leur
manifester leur solidaritÈ pendant ces deux jours, aux cÙtÈs des
militants des autres organisations membres du comitÈ de soutien, tous
signataires d'un tract commun.

Au-delý de la remise en cause de la rÈpression d'une action syndicale
accomplie sans violence sur les personnes - le dÈmontage d'un McDo -,
les militants d'ATTAC viendront soutenir des inculpÈs qui ont mis en
Èvidence une consÈquence emblÈmatique de la mondialisation libÈrale :
l'imposition, par l'OMC et les Etats-Unis, de reprÈsailles
commerciales contre le refus de l'Europe d'importer du bouf aux
hormones nord-amÈricain.

C'est une mÍme dÈmarche de respect du principe de prÈcaution qui a
conduit des militants de la ConfÈdÈration paysanne, aux cÙtÈs d'
agriculteurs indiens, ý rendre inutilisables des semences
expÈrimentales de riz transgÈnique, ce qui leur vaut d'Ítre traduits
devant un tribunal, Ègalement ý Montpellier, le 8 fÈvrier.

Qui veut du bouf aux hormones et des OGM ? Ni les agriculteurs ni non
plus les consommateurs. Ce sont uniquement les grandes firmes
transnationales, avides de profits, qui tentent d'en imposer l'
importation et l'utilisation, au mÈpris de toute considÈration de
santÈ publique. Elles ne font ý cet Ègard que mettre en oeuvre les
logiques ultralibÈrales concoctÈes par leurs fondÈs de pouvoirs que
sont le FMI, la Banque mondiale, l'OMC, l'OCDE et la Commission
europÈenne. La culture, la santÈ, les services sociaux, l'Èducation,
les retraites sont Ègalement dans la ligne de mire de ces institutions
auxquelles les gouvernements, notamment europÈens - pourtant maÓtres
du jeu, s'ils le voulaient - laissent la bride sur le cou pour
transformer le monde en marchandise.

A Montpellier, la prÈsence de nombreux militants d'ATTAC aura valeur
non seulement de solidaritÈ avec les inculpÈs, mais aussi de refus de
tous les aspects de la mondialisation libÈrale, et d'avertissement ý
tous ceux qui, par leur apathie complice, lui laissent le champ libre.

Pour en savoir plus:
http://millaumontpellier.free.fr/


______________________________

6- BrËves d'OMC
____________________________________________________________

1- L'Administration Conservatrice des Entreprises : la nouvelle
administration Bush

L'Administration Bush fait entrer au Cabinet plus de dirigeants d'
entreprises qu'aucune autre Administration antÈrieure. Andrew Card,
Chef de Cabinet de Bush, a ÈtÈ vice-Pdt de General Motors. Paul O'
Neil, Secretaire au TrÈsor, fut Pdt d'Alcoa. Le Secretaire au Commerce
est DG de Tom Brown Inc, compagnie pÈtroliËre. La Conseillere ý la
SÈcuritÈ Nationale, Condoleeza Rice siËge au CA de Chevron (un tanker
de la Cie porte mÍme son nom); Charles Schwab est membre du Conseil
international chez J.P.Morgan. Donald Rumsfeld, ý la tÍte du
Pentagone, a ÈtÈ DG chez Searle et chez General Instruments.

W.Bush et Dick Cheney viennent tous deux de l'industrie pÈtroliËre. Le
MinistËre de l'Energie est presque entiËrement entre les mains de gens
en relation avec l'industrie extractive parmi lesquels : Phillips
Petroleum, Southern California Edison [un des 2 mammouths qui ont mis
le rÈseau Èlectrique californien ý mal] et l'Institut d'Energie
NuclÈaire.

Au MinistËre de la SantÈ, les industries pharmaceutiques,
biotechnologiques, hospitaliËres et les assurances ont toute leur
place. On y trouve les reprÈsentants de Merck, Ernst and Young et l'
Association Nationale des Assureurs mÈdicaux.

Au MinistËre du Travail, 2 membres des Teamsters [puissant syndicat
des Routiers] et aucun autre syndicat, mais les reprÈsentants de l'
Union Pacific, l'Association Nationale de Restauration, l'Association
amÈricaine des Transporteurs terrestres, l'Association nationale des
Mines, la Chambre de Commerce US et la SociÈtÈ des Directeurs en
Ressources Humaines. Sans influencer rÈellement les nominations du
Cabinet, ils jouent un rÙle significatif dans la nomination des
fonctionnaires de 2ƒ ou 3ƒ rang. Ce sont des gens qui n'hÈsitent pas ý
se salir les mains et savent rendre des menus services aux compagnies
contributrices.

Le Sommet Èconomique de Bush, qui s'est tenu dÈbut Janvier ý Austin a
rassemblÈ 36 hauts responsables d'entreprises, comme les Pdts de Cisco
ou de Dell Computer. La Ligue amÈricaine des Lobbyistes croit
fermement qu'un certain nombre de dossiers seront repris.

2- Tir de barrage contre la nouvelle SecrÈtaire ý l'IntÈrieur, Gale
Norton

Plus de 20 ONG, environnementales, sociales, des droits civils,
conservatrices ou libÈrales ont annoncÈ le dÈbut d'une campagne visant
ý faire rejeter la nomination de Gale Norton, dont les points de vues
radicaux vont jusqu'ý suggÈrer que l'industrie ý un "droit ý polluer".
"Le public, quelles que soient ses prÈfÈrences partisanes, veut le
renforcement des lois environnementales, ce que Bush n'a pas compris".

D'aprËs un sondage de la Ligue de Conservation 71 % des votants aux
Èlections dÈclarent qu'une eau et un air purs ont ÈtÈ les raisons
essentielles de leur dÈcisions de vote; 83 % rejettent l'idÈe que la
sociÈtÈ doit vendre la protection environnementale pour des gains
mercantiles; 66 % que la rÈserve naturelle de l'Antarctique doit Ítre
protÈgÈe de l'exploitation pÈtroliËre; 3 % seulement ont estimÈ que
les lois environnementales sont trop sÈvËres et devraient Ítre
attÈnuÈes (ý l'exemple de Norton qui veut ouvrir l'Antarctique ý l'
exploitation). En s'attristant sur la dÈfaite des ConfÈdÈrÈs
provoquant la perte des droits des Ètats de la fÈdÈration, "elle a
montrÈ une insensibilitÈ totale envers l'esclavage et ceux qui en sont
issus" (J.Bond, Pdt de la NAACP). "C'est le retour politique donnÈ aux
supporters radicaux de Bush de l'industrie qui aspirent depuis des
lustres ý exploiter massivement les terres publiques" (R.Schlickeisen,
Pdt des DÈefenseurs de la Nature). Le Dr politique de l'AFL-CIO
soutient le mouvement contre Norton, qui a remis en question la
constitutionalitÈ de la Loi sur les Normes sociales et le salaire
minimum.

Les organisations ont rappelÈ les points de vue de Norton selon qui la
Loi sur les EspËces menacÈes est inconstitutionnelle; la fermeture du
Bureau de l'AmÈnagement du Territoire lui est attribuÈe; elle a
transfÈrÈ des terres publiques ý des intÈrÍts privÈs; elle croit que
les contribuables doivent payer le secteur privÈ pour se plier aux
lois environnementales.

3- La pression des fabricants de cigarettes sur le gouvernement suisse
:

Les efforts de BAT (British American Tobacco) et de Philip Morris, qui
contrÙlent le marchÈ suisse, ont ÈtÈ couronnÈs de succËs pour limiter
la portÈe de la lÈgislation du pays sur la consommation de cigarettes.
Aussi, les taxes sur les cigarettes sont en Suisse les plus basses de
toute l'Europe de l'Ouest. Aucun lieu pour les non-fumeurs n'est prÈvu
dans les lieux publics et sur les lieux de travail.

 L'OMS tente d'obtenir un accord sur une convention cadre au terme de
laquelle ses 191 membres s'engageraient ý opÈrer des rÈformes
lÈgislatives dans leurs pays limitant la consommation de tabac. Selon
une Ètude que l'OMS a commandÈ pour Èvaluer l'influence et les
tactiques des cigarettiers, il apparaÓt que ceux-ci ont dÈpensÈ 7 M$
pour miner une Ètude ÈpidÈmiologique mettant en relief le rapport
entre la fumÈe absorbÈe par les non-fumeurs et le cancer du poumon.
Elle a montrÈ la collusion en Suisse entre cigarettiers, agences de
pub et mÈdias ayant entraÓnÈ l'Èchec de 2 referendums sur l'
interdiction de la publicitÈ pour le tabac et l'alcool. On compte plus
de 10.000 morts par an en Suisse dus au tabac (soit 1/60 du total des
dÈcËs). Le MinistËre suisse de la SantÈ a ÈtÈ l'objet d'attaques
systÈmatiques de la part des cigarettiers et des groupes de pression,
selon le Dr Adjt au ministËre.

4- Le refus de la Chine de couper son aide ý l'agriculture bloque sa
demande d'adhÈsion ý l'OMC

Le reprÈsentant chinois a fait remarquer que le niveau de l'aide
agricole chinoise est plus bas que dans la plupart des pays
dÈveloppÈs, USA compris et que la Chine ne pourra jamais atteindre ce
niveau d'aides par manque de moyens financiers.

Le revenu agricole en Chine n'a augmentÈ que de 2 % en 2000 alors que
celui des citadins a connu une croissance de 7 %. Le pays doit donc
accorder son aide ý ses fermiers pour rÈduire ce fossÈ avec les
ouvriers urbanisÈs, perÁu comme une menace pour la stabilitÈ sociale.

L'opposition la plus forte au maintien de ces aides parait provenir
essentiellement des USA et des 18 pays du groupe de Cairns; ils
veulent limiter les subventions chinoises ý 2 % en valeur du total de
la production agricole, alors que les PVD se sont vus accorder un
plafond de 10 %.

Les subventions chinoises consistent en des prix payÈs aux fermiers
au-dessus des prix de marchÈ pour des produits stratÈgiques tels que
le blÈ, le riz et le maÔs ou des subventions aux agences commerciales
du coton afin de constituer des rÈserves.

En 99, le total de ces subventions se sont montÈes ý 3.85 Mds$, ce qui
reprÈsente moins du quart des aides agricoles annoncÈes pour les USA.
(16.9 Mds$). Elle concerne 900 Millions de ruraux alors qu'ils ne sont
que 5 Millions aux USA.

Si l'on tient compte de la taxe chinoise de 8 % sur les produits
agricoles, l'aide chinoise est nÈgative.

Le pays a dÈjý acceptÈ de mettre fin ý ses subventions ý l'exportation
des produits agricoles et d'augmenter ses quotas ý l'importation.

Si un accord sur plusieurs matiËres peut Ítre prochainement obtenu,
formant la base lÈgale des termes d'accession de la Chine, des
divisions demeurent dans des domaines s'Ètendant des droits
commerciaux aux mesures de sauvegarde sur les textiles. Un accord
final pourrait prendre encore des mois avant d'Ítre signÈ.

L'Èlection amÈricaine constitue un obstacle supplÈmentaire, car si
George W.Bush soutient l'accession de la Chine, son Èquipe pourrait
remettre en cause certaines parties du plan dÈjý agrÈÈ par la
prÈcÈdente administration. (D'aprËs Bloomberg News 16/01/2001)


______________________________

7- Nice 2000
____________________________________________________________

1- Des rassemblements auront lieu lundi 29 janvier, en particulier ý
Nice et ý Paris (place VendÙme ý partir de midi) en solidaritÈ avec
les personnes qui comparaÓtront devant le tribunal correctionnel de
Nice suite aux manifestations de dÈcembre dernier.

Un groupe de 5 personnes a ÈtÈ arrÍtÈ le matin du 7 dÈcembre, vers 10h
45 Place Massena (inculpÈs pour d'entrave ý la circulation routiËre!).
Cependant la plupart des personnes arrÍtÈes l'ont ÈtÈ au moment des
violentes charges policiËres et les rafles arbitraires du quartier St
Roch, proche de la salle Leyrit, entre 13h 15 et 14h 45 (rues
RoquebiliËre / Auvare, rue St Jean d'Angely, angle Boulevard St
Roch/rue Denis Semeria.). Certaines se plaignent d'avoir ÈtÈ victimes
de violences de la part des policiers. Les motifs des inculpations
sont du style "participation ý attroupement en Ètant porteur d'une
arme, en l'espËce une pierre" ou encore rÈbellion et violence sur
agent. La plupart des dossiers d'accusations sont mal ÈtayÈes et
prÈsentent des incohÈrences ou des irrÈgularitÈs. Cependant, Ana et
JosÈ avaient ÈcopÈ d'un mois de prison ferme en comparution immÈdiate
le 8 dÈcembre pour des motifs similaires, alors qu'ils Ètaient
porteurs d'un canif (et un fromage) dans leur sac a dos ! Ils avaient
tout de mÍme ÈtÈ remis en libertÈ aprËs une dizaine de jours de
prison. Aussi ces inculpÈs pourraient Ítre chacune des personnes qui
Ètaient ý Nice au moment de manifestations car l'arbitraire est total.
Elles ont besoin de notre soutien.

2- Cassette vidÈo des manifestations des 6 et 7 dÈcembre ý Nice

Ce film vidÈo (50 minutes) rÈalisÈ par l'AMIC retrace tous les moments
forts des mobilisations qui eurent lieu ý Nice. Vous pouvez l'obtenir
tout simplement en envoyant un chËque de 100FF ý ATTAC 06 ; 31, avenue
Lyautey ; 06000 Nice. Pour plus d'informations : attac06@attac.org


______________________________

8- Vous avez rendez-vous avec ATTAC
____________________________________________________________

D'ici au prochain numÈro du Courriel d'information voici quelques
rendez-vous d'ATTAC et de ses groupes locaux auxquels vous pouvez
participer. Pour plus d'information, n'hÈsitez pas ý consulter notre
calendrier <http://attac.org/rdv/>

Mardi: BE: BRUXELLES - FR : RENNES - PARIS 11

Mercredi : BE : NAMUR - LIEGE - FR: CAEN - BOURGES - ROCHEFORT -
MARSEILLE - PARIS 11 - FOIX - CONFLANS STE HONORINE

Jeudi: PORTO ALEGRE - BE: VERVIERS - FR : ST JEAN D'ANGELY - CRETEIL -
BORDEAUX - LYON - PARIS (Manifestation) - FERNEY VOLTAIRE - LYON

Vendredi: PORTO ALEGRE - CH: ZURICH (Autre Davos) - FR : CRETEIL LYON - LA 
CIOTAT - GRENOBLE - FOIX - LA VALETTE


                               -

                               -

G            L            O            B           E

 - - - - - - - - - - - -

s a m i z d a t . n e t
european counter network
bureaucratie : bureaucratie@samizdat.net
messages sur la liste : globe_l@ecn.org
archives web : http://www.ecn.org/lists/globe_l
envois restreints aux abonnes
http://www.samizdat.net/infos

[<--] Indice [-->]