[<--] Indice [-->]

From "Riton & Lo" <ritonleo@club-internet.fr>
Date Tue, 25 Jan 2000 21:57:20 +0100
Subject globe_l: Reveillon Copenhague

Voici la traduction dun article tiré d'Extrabladet (journal populo-demago genre Le Sun anglais), et reproduit dans le journal SLAMM (la porte qui claque ou merde), des Autonomes de Copenhague.

47 arrestations à Nørrebro - La guerre du nouvel an

Cinq policiers blesses et 47 jeunes arretes, quand Nørrebro est parti en guerre.

La pluie des feux d'artifice etait melee à l'odeur des gaz lacrymogenes et des poubelles brûlees, quand Nørrebro, à Copenhague, a celebre le nouveau millenium. Un officier a eu le menton brise et a perdu sept dents, pendant que quatre autres etaient blesses par des cocktails et des cailloux volants. Une fois encore, ce quartier est le terrain d'affrontements entre jeunes et policiers. [En effet, le 8/11/99, 4 personnes titulaires d'un permis de resident mais auteurs de crimes penaux, ont ete expulses, ce qui a suscite la colere d'un grand nombre d'autres residents et d'Autonomes : barricades de poubelles brûlant dans la rue et quasiment toutes les vitrines de la rue principale de Nørrebro - Nørrebrogade ont ete brisees.]
Tout etait calme à 23h30 quand la police a bloque la circulation entre la rue de Fælled et le pont de la reine Louise. Au meme moment, des gens festifs se rassemblaient à la fin de Nørrebrogade avec leurs coûteux feux d'artifice et leur champagne.
Les troubles ont commence à 00h30. Une troupe de police d'emeutes s'est deplacee vers le pont de la reine Louise ou un important groupe de jeunes autonomes celebraient aussi le jour de l'an avec champagne et feux d'artifice.
"Vous essayez de nous provoquer" cria une jeune fille à la police pendant que le ciel etait rempli de feux d'artifices.
La police fit un barrage en travers du pont et la haine brillait dans les yeux des ennemis qui etaient face à face.
"Hippo-porcs, hippo-porcs" criait le groupe en colere pendant que la police les poussait lentement en arriere. La fete du nouvel an du dernier millenaire tournait à une guerre reguliere.

LES VOITURES DE POLICE EN FEU
Sur les trottoirs, des spectateurs choques et ivres regardaient la confrontation. Quelques uns fumaient des cigares et buvaient du champagne pendant que d'autres excitaient le groupe de jeunes en rigolant et que d'autres encore leur criaient : " Du calme, il y a eu assez de violence à Nørrebro " . Mais ces prieres etaient vaines. " Au nom de la reine et de la loi, je declare cette manifestation illegale " cria un officier dans son megaphone. Soudain, les bouteilles de champagne vides et les cocktails volerent dans l'air. Les voitures de police furent touchees et, avec des flammes brulant sur le côte, elles s'echapperent rapidement en dehors de la zone de danger. Peu apres, le reste des troupes suivit. Le groupe d'Autonomes jubilait.
"C'est nous qui habitons ici. Degagez !" . La police revint et lança des gaz lacrymogenes et la bataille fit rage à Nørrebrogade.

LES VOITURES DE POLICE COMME BOUCLIERS
Au lieu de se deplacer en chaines, les policiers utiliserent leurs voitures comme boucliers. Avec leurs sirenes, ils foncerent sur le groupe d'Autonomes.
Au moins un d'entre eux fut heurte et c'est seulement quand une fille hurla hysteriquement au secours que la police appela une ambulance. Il y eu une courte interruption dans le combat. Les Autonomes utiliserent cette pause pour aller chercher des poubelles et du bois et pour les brûler sur les rues. Une fumee noire couvrait Nørrebrogade quand les policiers lancerent leur assaut final.
"Le contrôle policier entraine plus de violence" scandaient les gens dans la rue pendant que les paves volaient.
L'important groupe de police separa lentement le groupe d'Autonomes qui se dispersa dans des petites rues. Vers 4h du matin, il y avait finalement la paix à Nørrebro. Nørrebrogade etait presque completement vide de gens : il n'y avait que des bouteilles brisees et des poubelles brûlees restant de la bagarre.
 


[<--] Indice [-->]