[<--] Indice [-->]

From Samuel Morin <samuel.morin@wanadoo.fr>
Date Sat, 10 Mar 2001 09:45:47 +0100
Subject globe_l: Gigantesque chaos ř Bogota pour la "nuit desfemmes"

Gigantesque chaos ř Bogota pour la "nuit des femmes"
samedi 10 mars 2001 - 7h23 heure de Paris


BOGOTA (AFP) - La "nuit des femmes", avec un couvre-feu pour les hommes, a
plong╚ Bogota dans un gigantesque chaos d╦s son application ř 19H00 locales
vendredi (00H00 GMT samedi), ř la suite d'embouteillages monstres.

Plus d'un demi-million de femmes se dirigeaient vers le centre de la
capitale, la plupart en voiture, alors que leurs maris ou compagnons se
d╚p═chaient par les m═mes moyens de rentrer au foyer avant l'heure
fatidique.

Cette premi╦re ř Bogota, et dans le monde semble-t-il, est due ř
l'initiative du maire Antanas Mockus, d╚cid╚ ř faire prendre conscience aux
hommes des "cons╚quences de la violence, domestique et urbaine". La cit╚
souffre d'un profond climat d'ins╚curit╚, avec un bilan dans les cinq
derni╦res ann╚es de 21.284 victimes de mort violente, dont 18.496 hommes, et
de 40% des femmes frapp╚es par leur mari ou compagnon l'an dernier.

Jusqu'ř 01H00 samedi, 1.500 femmes policiers, sans un seul homme de troupe
ou grad╚, assureront la s╚curit╚ dans cette ville de pr╦s de 7 millions
d'habitants, situ╚e ř 2.600 m d'altitude.

"Que les femmes prennent la ville et en profitent au maximum", s'est
exclam╚e le sergent Jacqueline, avec un sourire ╚clatant, ř l'heure H moins
une. Un concert de rumba, la danse nationale, a d╚but╚ aussit┘t sur la place
Simon Bolivar, au centre de la capitale. Aucun homme n'╚tait visible dans
une foule de milliers de femmes. "C'est mieux comme ┴a", s'est exclam╚e une
jeune fille, dans un d╚hanchement endiabl╚ au milieu de cris assourdissants.

Sur un trottoir de la zone Nord, trois jeunes gens avaient l'intention de
"sortir" malgr╚ le couvre-feu. "Que feraient les femmes sans nous",
interrogeait, dans un cri, un punk, paupi╦res et langue cribl╚es de perles.
La pr╚sence dans les rues d'hommes munis de laisser-passer n'est pas exclue
lors de cette "nuit des femmes", mais ř leurs risques et p╚rils, apr╦s
l'invitation du maire ř "se moquer d'eux".



                               -

                               -

G            L            O            B           E

 - - - - - - - - - - - -

s a m i z d a t . n e t
european counter network
bureaucratie : bureaucratie@samizdat.net
messages sur la liste : globe_l@ecn.org
archives web : http://www.ecn.org/lists/globe_l
envois restreints aux abonnes
http://www.samizdat.net/infos

[<--] Indice [-->]