[<--] Indice [-->]

From cerinsi@samizdat.net
Date Tue, 11 Jul 2000 11:02:08 +0200
Subject globe_l: sommet de Camp david

SOMMET ISRAŐLO-PALESTINIEN

                        Les dossiers de Camp David

                              (8 juillet 2000)


http://www.monde-diplomatique.fr/cahier/proche-orient/

    Le mardi 11 juillet s'ouvre, ř Camp David, un sommet entre
    le pr╚sident am╚ricain William Clinton, le premier ministre
    isra╚lien Ehoud Barak et le pr╚sident de l'Autorit╚
    palestinienne Yasser Arafat. L'objectif est d'arriver ř un
    accord sur le statut final des territoires palestiniens
    occup╚s par Isra╬l en juin 1967. Les dossiers sont tr╦s
    ╚pineux et de nombreuses divergences s╚parent les points de
    vue palestinien et isra╚lien. Mais diff╚rentes n╚gociations
    publiques et secr╦tes ont pr╚c╚d╚ ce sommet et des documents
    ont circul╚ faisant ╚tat d'un rapprochement des positions.


  * Statut final et fronti╦res. A l'issue de six ann╚es
    d'autonomie, le partage de la Cisjordanie est le suivant :
    zone A (contr┘le palestinien total) : 18 % ; zone B
    (Autorit╚ palestinienne, l'arm╚e isra╚lienne ╚tant
    responsable de la s╚curit╚) : 22 % ; zone C (contr┘le
    isra╚lien total) : 60 %. A Gaza, Isra╬l continue d'occuper
    un tiers du territoire. Le gouvernement isra╚lien semble
    pr═t ř accepter la cr╚ation d'un Etat palestinien, mais dont
    la souverainet╚ serait limit╚e notamment dans le domaine
    militaire. En revanche, il refuse tout retrait sur les
    lignes du 4 juin 1967 et voudrait annexer un pourcentage non
    d╚fini (entre 10 % et 30 % selon les sources) de la
    Cisjordanie, notamment les zones oś se concentrent les
    colonies. A plusieurs reprises, M. Ehoud Barak a m═me
    indiqu╚ que, pour son gouvernement, la r╚solution 242 du
    conseil de s╚curit╚ des Nations unies ne s'appliquait pas ř
    la Cisjordanie et ř la bande de Gaza. L'Organisation de
    lib╚ration de la Palestine (OLP), qui demande un retrait
    total de l'arm╚e isra╚lienne des territoires occup╚s, veut
    cr╚er un Etat palestinien ind╚pendant, qui pourrait avoir
    des relations conf╚d╚rales avec la Jordanie. L'OLP accepte
    que les colons demeurent en Cisjordanie et ř Gaza, ř condition
    qu'ils reconnaissent la souverainet╚ palestinienne.
      http://www.monde-diplomatique.fr/cahier/proche-orient/question-etat

    Carte : Le territoire palestinien dessin╚ par l'accord
    de Charm-el-Cheikh.
      http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/cisjordaniecharm1999


  * J╚rusalem. Pour le gouvernement isra╚lien, cette ville, dans
    ses fronti╦res ╚largies en juillet 1967, est sa ┤ capitale
    ╚ternelle ¬ et elle ne saurait ═tre divis╚e. Pour les
    Palestiniens, la partie Est de la cit╚ est un territoire
    occup╚, qui doit ═tre ╚vacu╚ et devenir la capitale de leur
    Etat, mais ils acceptent qu'aucune fronti╦re ne divise la
    ville. D'autre part, le statut de J╚rusalem concerne aussi
    la communaut╚ internationale qui avait, en 1947, d╚cid╚ de
    faire de la ville un ┤ corpus separatum sous r╚gime
    international sp╚cial ¬, et notamment le Vatican et les pays
    musulmans.
      http://www.monde-diplomatique.fr/cahier/proche-orient/jerusalem

    Carte : Colonisation grandissante ř J╚rusalem-Est
      http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/jerusalemdpl2000


  * Des millions de r╚fugi╚s dans l'attente. Avec sa r╚solution
    194, l'Assembl╚e g╚n╚rale de l'ONU a reconnu, le 11 d╚cembre
    1948, le ┤ droit au retour ¬  dans leur foyer des r╚fugi╚s
    palestiniens, droit r╚affirm╚ depuis chaque ann╚e par
    l'Assembl╚e g╚n╚rale des Nations unies. Les r╚fugi╚s qui ne
    souhaiteraient pas rentrer b╚n╚ficieraient de compensations.
    L'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les
    r╚fugi╚s de Palestine (UNRWA) recense, au 30 juin 1999,
    3,6 millions de r╚fugi╚s palestiniens. Il faut y ajouter
    plusieurs centaines de milliers de ┤ personnes d╚plac╚es ¬
    en 1967 (qui ont fui la Cisjordanie et Gaza et se sont
    install╚es, pour la plupart, en Jordanie), ainsi que
    plusieurs centaines de milliers d'autres non recens╚es. Les
    positions de principe de l'OLP et du gouvernement isra╚lien
    semblent irr╚conciliables. Pour la premi╦re, il faut
    reconnaËtre la responsabilit╚ d'Isra╬l dans l'origine du
    drame des r╚fugi╚s ainsi que le ┤ droit au retour ¬, m═me
    si l'application de ce principe est n╚gociable. Le
    gouvernement isra╚lien refuse un quelconque ┤ droit au
    retour ¬, lie le probl╦me ř celui des r╚fugi╚s juifs de pays
    arabes,  pr╚conise le retour symbolique de quelques milliers
    de r╚fugi╚s et l'installation des autres dans les pays
    d'accueil, grĺce ř une aide internationale.
      http://www.monde-diplomatique.fr/cahier/proche-orient/refugies

    Carte : Des millions de r╚fugi╚s palestiniens au Proche-Orient
      http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/refugiespalestiniensdpl2000

  * L'eau. Cette question devait ═tre r╚gl╚e durant la p╚riode
    int╚rimaire, mais, vu sa complexit╚, elle a ╚t╚ report╚e aux
    n╚gociations finales. Isra╬l tire un tiers de ses ressources
    d'eau potable des trois grandes nappes phr╚atiques situ╚es
    partiellement ou totalement en Cisjordanie. Elle s'est
    accapar╚ ces ressources au d╚triment des Palestiniens. Elle
    exige de garder le contr┘le sur ces nappes, ce que l'OLP
    refuse.
      http://www.monde-diplomatique.fr/cahier/proche-orient/eau

    Carte : L'eau convoit╚e du Proche-Orient
      http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/israeleau2000




                               -

                               -

G            L            O            B           E

 - - - - - - - - - - - -

s a m i z d a t . n e t
european counter network
bureaucratie : samizdat@samizdat.net
messages sur la liste : globe_l@ecn.org
archives web : http://www.ecn.org/lists/globe_l
envois restreints aux abonnes
http://www.samizdat.net/infos

[<--] Indice [-->]